Skip to content

Accueil > Projets pédagogiques > Accompagnements personnalisés > MEDICO-SOCIAL > Service social > La profession d’assistant de service social...

La profession d’assistant de service social...

par Delphine FETTKE.
Mis à jour le mardi 13 septembre 2016

La profession d’assistant de service social est définie par le code de la famille et de l’aide sociale. Elle est régie par un diplôme d’État et soumise au secret professionnel (article 226-13 du code pénal).

Sa formation est construite autour :

  • de champs de connaissances théoriques et disciplinaires (sociologie, psychologie, sciences de l’éducation, droit et législation, santé publique, politiques sociales et économie sociale) ;
  • de modes d’intervention (intervention sociale d’aide à la personne, intervention sociale de groupe, conduite de projets).

L’assistant de service social de l’éducation nationale appartient au corps des assistants de service social et des conseillers techniques de service social des administrations de l’État

Il est placé sous l’autorité du Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) et intervient dans les établissements du second degré.

Technicien de la relation d’aide et membre de l’équipe éducative, il est à la fois le conseiller social de l’élève, de la famille, et de l’institution scolaire, à qui il apporte écoute, conseil et soutien.

Il travaille en collaboration avec les membres de la communauté éducative et les partenaires extérieurs à l’institution.

Il participe :

  • à la prévention de l’échec scolaire et la lutte contre l’absentéisme ;
  • à l’orientation et au suivi des élèves en difficulté ;
  • à l’intégration et l’insertion scolaire et sociale des élèves ;
  • à la prévention et à la protection des mineurs en danger ou susceptibles de l’être ;
  • à l’éducation à la vie et à la responsabilité.

Le service social joue un rôle essentiel dans la prévention, notamment des difficultés
 :
- liées à l’adolescence (mal être …) ;
- personnelles (difficultés relationnelles, crises…) ;
- familiales (conflits, ruptures…) ;
- scolaires (absentéisme, décrochage, échec scolaire, orientation spécialisée…) ;
- matérielles et administratives (bourses, fonds sociaux, allocations…).

Ses connaissances théoriques et disciplinaires, ainsi que sa compétence dans des techniques spécifiques, lui permettent la compréhension et l’évaluation des situations sociales et humaines complexes.

Cette expertise lui permet de proposer un accompagnement et des actions adaptées aux situations.

  • Il participe à la lutte contre l’absentéisme scolaire et contre les sorties prématurées du système scolaire (décrochage, sortie sans qualification…), par un suivi et un travail de remobilisation des élèves.
  • Il rencontre les parents, éventuellement en se rendant à leur domicile.
  • Il participe aux cellules de veille mises en place dans les établissements pour prévenir les ruptures de scolarité.
  • Il travaille en lien avec les partenaires extérieurs.
  • Il contribue au maintien du lien école-parents, en accompagnant les familles et en leur apportant une aide à la compréhension de la scolarité de leur enfant.
  • Il favorise leur venue dans l’établissement pour y rencontrer les partenaires éducatifs. Il est en quelque sorte un médiateur qui permet de renforcer ou de restaurer les relations interpersonnelles école/enfant/famille.
  • Il soutient également les parents dans leur rôle éducatif (guidance parentale, proposition d’aide éducative…).

Le service social en faveur des élèves participe à la politique de prévention et de protection des mineurs en danger ou risquant de l’être.
Professionnel aux missions spécifiques dans l’établissement, l’assistant de service social apporte un espace d’écoute mais aussi de conseil et de soutien à l’élève et sa famille.

Le secret professionnel auquel il est soumis garantit aux élèves et aux familles la nécessaire confidentialité des informations communiquées et permet le respect de la vie privée. L’enfant en danger constitue la seule exception où l’assistant de service social peut être délié de cette obligation légale.[fond bleu clair][/fond bleu clair]

L’assistant de service social intervient et procède à l’évaluation des situations qui lui sont signalées, dans le cadre de la prévention et de la protection de l’enfance.
Il est amené à rédiger des écrits professionnels au titre de la protection de l’enfance : information préoccupante et signalement.